chocolat-800x350

La Journée Mondiale du Chocolat et du Cacao

1 octobre 2016
  • Tout sur le temps

Presque chaque jour de l’année est dédié à un événement particulier. Le 1er octobre est devenu la Journée Mondiale du Cacao et du Chocolat. C’est l’occasion pour tous ceux qui oeuvrent dans la filière cacao et pour les amateurs de fêter cette fève et de mettre en valeur le travail réalisé pour en faire un aliment si recherché et apprécié, que ce soit pour ses qualités gustatives ou ses vertus nutritionnelles.

Une très brève histoire du chocolat

La mythologie du chocolat commence avec les dieux. On raconte que Quetzalcoatl, le dieu des Aztèques et des Toltèques, offrit des graines de cacaoyer à son peuple. Résultat : une nouvelle boisson, le xocolatl, vit le jour. Enfin, plutôt un breuvage ou un nectar, une fontaine de vigueur et d’énergie. C’était une boisson sacrée et son nom scientifique, « Theobroma Cacao » signifie bien « Nourriture des Dieux ». Le conquistador Cortés n’y résista pas et l’introduisit dans les cours d’Europe au XVIe siècle. L’aristocratie l’adopta. Deux ans plus tard, les chocolatiers belges tentèrent une nouvelle expérience. De boisson, le chocolat devint une friandise à déguster, à laisser fondre dans la bouche pour s’imprégner de sa somptuosité. Le cacao s’est transformé en chocolat et a conquis le monde. Reste que chaque bouchée est le résultat du labeur de nombreuses personnes, labeur célébré chaque 1er octobre.

Une journée spéciale

La journée mondiale du cacao et du chocolat se tient donc le 1er octobre de chaque année depuis 2010. Elle est due à l’initiative de l’Académie Française du Chocolat et de la Confiserie. Cette décision a fait suite à celle de l’Organisation Mondiale du Cacao (ICCO) d’instituer le Cacao Day. A l’origine, il s’agit de promouvoir le travail de tous les planteurs des pays producteurs de cacao. Mais l’Académie française a proposé que cette fête soit étendue au chocolat. Ce jour là, on fête donc le chocolat en même temps que le cacao. On met davantage en avant les planteurs sans lesquels il n’y aurait pas ces fèves indispensables ainsi que les chocolatiers sans qui elles ne seraient pas transformées. Il s’agit également d’interpeller les consommateurs sur les conditions de travail qui règnent dans cette grande filière sans laquelle on ne pourrait pas bénéficier de ce plaisir si exceptionnel.

Une fête internationale

Des millions de planteurs assurent la production des 3 millions de tonnes de cacao nécessaires à notre bonheur gustatif. La saveur du chocolat ne doit pas faire oublier la condition de vie souvent précaire de ces planteurs. Les consommateurs sont ainsi sensibilisés au moins une fois dans l’année à cette réalité. Mais le 1er octobre, c’est aussi l’occasion pour chaque chocolatier d’agir comme il l’entend pour célébrer son travail et la filière dans son ensemble. On dit que les enfants le dévorent, les amants le partagent, les chocolatomanes le cachent, les agents de change le jouent en Bourse, les gens bien portants s’en gavent, les femmes en ont besoin, bref, que tout le monde le mange !

Le 1er octobre, vous n’aurez aucune excuse à chercher pour déguster du chocolat.

Commentaires

  • Aucun commentaire.

Votre commentaire