calendrier_republicain_800x350px_L

Le calendrier républicain

13 novembre 2016
  • Tout sur le temps

Un calendrier né de la Révolution française

Le calendrier républicain a été créé en 1792 en pleine Révolution française par des révolutionnaires qui prônaient l’élimination de toute trace de la monarchie et de la religion catholique. Leur but était de mettre en place un calendrier universel utilisable partout ailleurs, parce que n’étant plus christiano-centré. Le calendrier grégorien avait en effet, de par le nom même de son créateur, le pape Grégoire XIII, une connotation trop catholique. Par ailleurs, le calendrier républicain introduit une nouvelle ère car on ne prend plus comme référence la naissance de Jésus Christ, mais l’abolition de la monarchie et la proclamation de la République le 22 septembre 1792. Le calendrier républicain entre en vigueur un an plus tard, le 15 vendémiaire an II, qui correspond au 6 octobre 1793.

Composition du calendrier républicain

Ce nouveau calendrier est divisé en douze mois, divisés en 30 jours. Pour que le découpage du temps corresponde à l’année solaire (365,25 jours), on ajoute parfois cinq ou six jours selon les années. Chaque mois est divisé en trois décades, qui remplacent les semaines et durent 10 jours. C’est une façon d’abolir le chiffre 7, qui est trop connoté religieusement. Les mois prennent de nouveaux noms : on passe des noms de dieux ou d’empereurs romains (mars, juillet…) à des noms qui évoquent la nature ou la saison correspondante.

L’automne (première saison de l’année républicaine puisque le calendrier commence le 22 septembre) comprend les mois de vendémiaire (22 septembre – 21 octobre), soit la période des vendanges, de brumaire (22 octobre – 20 novembre), soit la saison des brumes, et de frimaire (21 novembre – 20 décembre), c’est-à-dire la période froide.

L’hiver englobe les mois de nivôse (21 décembre – 19 janvier), période neigeuse, de pluviôse (20 janvier – 18 février), période des pluies, et de ventôse (19 février – 20 mars), période de vents.

Le printemps comprend les mois de germinal (21 mars – 19 avril), pour la germination, de floréal (20 avril – 19 mai), pour la floraison, et de prairial (20 mai – 18 juin), pour les prairies.

Pour l’été, c’est messidor (19 juin – 18 juillet), période des moissons ; thermidor (19 juillet – 17 août), pour les chaleurs ; fructidor (18 août – 16 septembre), pour les fruits.

Les six jours supplémentaires ajoutés lors des années sextiles intervenant tous les quatre ans (période que l’on appelle aussi « franciade »), sont appelés les sans-culottides, célébrant ainsi les principaux acteurs de la Révolution.

Un rapide retour au calendrier grégorien

Le calendrier républicain n’a duré que 14 ans. Napoléon Ier l’a en effet aboli en 1805 et le calendrier grégorien a été restauré le 1er janvier 1806. Le calendrier républicain a été de nouveau utilisé pendant la Commune de Paris en 1871, gouvernement d’inspiration communiste qui cherchait à retrouver les idéaux de la Révolution française. Ce calendrier fut définitivement aboli après l’échec de la Commune, quoi que réutilisé parfois en doublon par certains groupes d’extrême-gauche.

Commentaires

  • Aucun commentaire.

Votre commentaire