Sant-jordi_800x350

L'origine de la fête Sant Jordi en Catalogne

21 avril 2017
  • Tout sur le temps

Le 23 avril, la ville de Barcelone est en fête. A cette période de l’année, les Catalans s’apprêtent à fêter une curieuse tradition populaire: la Fête de la Sant Jordi, le Saint Georges local. C’est l’occasion pour tous ses habitants de prendre part à des échanges traditionnels que l’on ne retrouve sans doute que dans cette région du monde…

Du romantisme à l’état pur
Si un peu partout sur la planète la Saint-Valentin est la fête des amoureux, cet insigne honneur échoit plutôt en Catalogne à la Sant Jordi. Et ce, même si le 14 février y est bien sûr également célébré comme il se doit… L’usage veut en effet que, depuis le Moyen Âge, les couples catalans s’échangent de petits cadeaux le 23 avril, fête de la Sant Jordi. Mais attention, pas n’importe lesquels : une rose pour Madame, et un livre pour Monsieur ! C’est ainsi que les rues de Barcelone et des principales villes catalanes (y compris Perpignan) se voient envahies, ce jour-là, d’une multitude d’échoppes vendant… des roses et/ou des livres. C’est également un rendez-vous incontournable pour les auteurs catalans, qu’ils soient célèbres ou peu connus, qui en profitent pour dédicacer leurs derniers ouvrages.

Des origines floues, mais une bien belle tradition
Si la vie de Saint Georges est relativement bien connue, les origines de la tradition d’offrir des roses et des livres le jour de la Sant Jordi en Catalogne restent assez floues. Plusieurs sources nous laissent penser que ce serait une ancienne foire consacrée aux roses, se déroulant aux environs de la Saint-Georges dans le palais de la Generalitat (le siège du Parlement catalan) qui aurait donné naissance à la partie florale de cette coutume. Pour ce qui est des livres, c’est un petit peu plus précis et récent : à la fin des années 1920, un éditeur répondant au doux nom de Vicent Clavel i Andrés eut l’idée de créer un jour de fête pour mettre les livres à l’honneur. Et le 23 avril fut choisi pour cette célébration, vraisemblablement en hommage à Cervantès et à Shakespeare, tous deux décédés à cette date en 1616.

La légende de Saint Georges : entre croyances populaires et vérité historique
Saint Georges de Lydda est un martyr chrétien qui est mort décapité le 23 avril 303, après s’être révolté contre la décision de l’empereur Dioclétien obligeant le peuple à adorer Apollon alors qu’il occupait un poste important dans l’armée romaine. Mais c’est la « Légende dorée », un ouvrage publié au XIIIe siècle, racontant de manière imagée et fantaisiste les principales actions de nombreux saints chrétiens, qui va le faire entrer dans la légende populaire. C’est là que l’on va découvrir pour la première fois son combat courageux face à un terrible dragon menaçant de dévorer une jeune princesse. Un combat qui est aujourd’hui encore utilisé en allégorie pour nous relater la lutte éternelle entre le bien et le mal. Vers le XVe siècle, Sant Jordi est devenu officiellement le saint patron de la Catalogne, ce qui explique l’importance accordée depuis lors dans cette région à la journée du 23 avril.

Commentaires

  • Aucun commentaire.

Votre commentaire